Astuces Bonus, infos conseils : le monde du casino Gratuit

casinos

Intralot Australia va mettre en œuvre un système de pré-engagement

Intralot Australie a été choisi comme le fournisseur privilégié par le gouvernement de l’Etat de Victoria en Australie pour mettre en œuvre un système de pré-engagement volontaire pour les quelque 27.500 machines de jeux électroniques à travers l’Etat.

Le système sera déployé dans tous les sites de jeux pertinents, y compris les casinos de l’État et est prévu pour être mis en place à partir du 1er décembre 2015 suite à l’adoption réussie de la législation et la négociation des contrats.

Le régime sera facultative pour les joueurs mais obligatoire sur toutes les machines de jeu fonctionnant à Victoria. Les joueurs seront en mesure de fixer des limites de temps et de quantité sur n’importe quelle machine de jeu électronique, suivre leur jeu à travers l’Etat et accéder électroniquement à leurs informations personnalisées sur n’importe lequel des sites de jeux. Intralot va exploiter le système de pré-engagement jusqu’en 2027.

Edward O ‘Donohue, Ministre des alcools et des règlementations des jeux de l’État de Victoria, a déclaré: « Le gouvernement de coalition a fait une promesse électorale d’introduire un pré-engagement volontaire, et est le premier gouvernement en Australie à le faire. Un pré-engagement est une minimisation des risques vitaux et les mesures de protection des consommateurs qui va aider les joueurs à maîtriser leur jeu et éviter l’escalade à des niveaux nocifs. Avec l’équipement de surveillance de l’entreprise (Intralot) déjà installé à Victoria, cette option nécessite le moins de coût et d’effort pour les opérateurs, et moins de chevauchement des infrastructures. »

M. Antonis Markopoulos, directeur général adjoint d’INTRALOT en Asie-Pacifique, a déclaré: « Cette décision fait suite à notre mise en œuvre réussie du projet de licence de surveillance à Victoria qui a abouti à la réussite de la migration de l’établissement de jeu au début de 2013. Nous sommes impatients de mener à bien les négociations contractuelles avec le gouvernement de l’Etat sur le pré-engagement dans un avenir proche. Nous attendons également avec impatience la livraison de ce projet important pour l’Etat à la plus haute qualité, respectant le budget et à temps. »

joueurs : la technique de la martingale dans les casinos existe t elle ?

La question a le mérite de se poser, surtout lorsque l’on connaît les prouesses de certains grands joueurs. A n’importe quel jeux de casinos, y compris les jeux réputés pour être de « hasard », les joueurs souhaitent toujours retourner la situation à leur avantage et on peut d’ailleurs facilement le comprendre.

Une technique particulièrement répandue dans le milieu des casinos consiste à utiliser la technique du « doubler la mise à chaque perte ». Cette technique consiste à doubler la mise précédente à chaque fois que vous venez de perdre votre pari jusqu’à ce que vous le remportiez. Une technique, d’apparence très simple, mais qui selon certains joueurs aurait le mérite de rapporter beaucoup d’argent aux quelques joueurs qui l’utilisent. Nous allons dans cet article découvrir que cette technique, même si elle peut dans certains cas rapporter de l’argent, peut également se révéler particulièrement risquée…

La technique du « doubler la mise à chaque perte » à un gros avantage : statistiquement, on est sûr de remporter un jour ou l’autre le pari. Que ce soit après deux tirages ou après N tirages. Il suffit donc de trouver un jeu où vous êtes assuré (en cas de réussite) d’au minimum doubler votre mise, pour que vous vous soyez ainsi assuré de gagner de l’argent. Prenons un exemple, vous voulez parier sur le cheval Bamarok (un cheval qui courre actuellement sur certains grand prix). Ce très bon compétiteur a une côte de 6.5, ce qui signifie que si ce compétiteur arrive premier à la compétition, vous remportez exactement 6.5 euros en misant 1 euro. Oui, mais voilà le problème c’est que vous avez d’autres compétiteurs en face de votre favori… Il n’est donc pas du tout assuré de gagner. Etant donné que l’organisme de pari va prendre sa marge, on peut facilement considérer que la probabilité que votre favori termine premier dans la course est de 10%, vous avez donc ainsi une chance sur 10 que votre Barmarok termine premier. Statistiquement, vous êtes donc ainsi déjà perdant avant même que le cheval parte dans la compétition. Et c’est principalement là qu’intervient la méthode de la « martingale ». Avec cette méthode, vous allez essayer de compenser vos pertes précédentes par vos gains futurs en doublant à chaque fois votre mise jusqu’à ce que vous remportiez votre pari. Si dans votre premier pari, vous pariez par exemple 10 euros, si votre Bamarok termine premier dans la compétition, vous allez remportez exactement 65 euros, mais si au contraire il échoue vous allez perdre vos 10 euros… en tout cas pour le moment car grâce à cette méthode, vous allez les récupérer plus tard. Imaginons que vous perdez votre premier pari. Vous perdez donc ainsi 10 euros, mais vous allez dans votre deuxième pari, misez 20 euros sur -pour simplifier- un pari avec les mêmes caractéristiques. Si cette fois-ci, vous remportez votre pari, vous allez gagner exactement 130 euros… en ne misant que simplement 30 euros (20 euros du deuxième pari + 10 euro avec votre premier pari). Soit un gain total de 100 euro en seulement deux paris. Et l’avantage de cette technique, c’est que quelque soit le nombre de paris, vous êtes -si l’on se base uniquement sur les statistiques- quasi-assuré de rentrer un jour dans vos frais et de décrocher le jackpot.

Technique miraculeuse, qui fonctionne à tous les coups ?

Pas tout à fait ! En réalité, n’oubliez jamais qu’à chaque pari perdant, vous vous engagez à doubler votre mise précédente, et c’est bien ça le gros problème ! Avec un pari initial de seulement 1 euro, et après seulement une série de 19 pertes successives, vous vous retrouveriez à miser la somme de…. 524 288 euro !! Une somme qui de toute manière ne sera jamais prise en compte par l’organisme qui gère vos paris (on peut le comprendre facilement d’ailleurs puisque un tel pari pourrait compromettre la santé financière de l’organisme qui gère vos paris). Enfin, n’oubliez jamais que votre espérance mathématique est négative, et vous êtes donc ainsi assuré -statistiquement- d’avoir plus de chances de perdre que de gagner.

Les highrollers ou l’élite des joueurs

Les highrollers, sont des joueurs qui peuvent dépenser beaucoup d’argent au jeu. On compte près de cinq cent joueurs de part le monde qui sont prêt à dépenser des milliers et des milliers d’euros lors des jeux pour le grand plaisir des casinos qui leur accordent le statut privilégié des VIP avec tout ce qui va avec en matière de gâteries : accès total et gratuit aux hôtels les plus luxueux, les restaurants les plus en vogue, les salles de jeu réservées pour la jet set…car ces flambeurs dépensent sans compter dans les casinos.

Pour être parmi l’élite des flambeurs les plus gâtés et les plus recherchés dans le monde il faut remplir la condition d’être un joueur émérite en plus de dépenser des sommes astronomiques dans les casinos fréquentés. Ces privilégiés peuvent disposer à leur guise de crédits accordés à leur attention spécialement par les casinos, où ils jouent régulièrement et où ils peuvent faire d’importants gains ou de colossales pertes. Les flambeurs en dur qu’on trouve dans les casinos disposent d’un accueil plus chaleureux que leurs confrères en ligne à qui les casinos en ligne offrent des bonus, des abonnements et des privilèges spéciaux de tous types dont ils peuvent disposer à leur guise à tout moment sans contraintes de date ou de temps ce qui n’est pas stressant car ils ne sont pas obligés de jouer pour pouvoir garder leurs bonus, mais ce qui le plus attrayant pour les highrollers en ligne c’est les mises très élevés qui dépassent les trois cent euros sur un certain nombre de sites spécialisés.

Pour pouvoir faire partie de cette élite qui bénéficie de nombreux avantages il est conseillé de déposer une somme conséquente pour les habitués des jeux en ligne au lieu de jouer de petits montants à chaque fois, de cette façon on bénéficie d’importants bonus et par le même coup revêtir le statut de flambeur, et en procédant à un dépôt important en une seule fois on se fait repérer vite fait comme étant un highroller et profiter des privilèges dont les autres joueurs sont privés. Mais avant de procéder de cette façon il vaut mieux se renseigner sur les sites sérieux qui sont sécurisés et qui ont fait leurs preuves des années auparavant et dont la réputation est sans équivoque pour éviter de tomber sur des cas frauduleux.

Les braquages des casinos

Les braquages de casinos ont souvent fait la Une des journaux, des magasine et des news télévisés les plus récents sont le braquage du tournoi de poker EPT de Berlin en début de mars et ceux de la Suisse lorsque deux établissements de jeux ont été la cible de malfaiteurs avec un écart de deux jours seulement entre les deux incidents.

Le braquage du casino du lac s’est déroulé à la hollywoodienne lorsqu’un homme encagoulé et muni d’un fusil a fait irruption sur les lieux juste avant la fermeture pour collecter tout ce qui se trouve dans le coffre, celui-ci était résolument fermé le malfrat c’est contenté de l’argent de la caisse avant de s’enfuir. Une dizaine de jour plutard une dizaine de braquer se sont introduit à l’enceinte du casino de Bâle dotés d’armes automatiques, ils ont fait des dégâts dans l’établissement en blessant employés et joueurs et en emportant plusieurs centaines de milliers de francs suisses avant de déguerpir vers la frontière française toute proche.

Mais les braquages ne datent pas d’hier tout au long de l’histoire des casinos et des jeux il y a eu des hold up et des braquages. Déjà dans les années 70 deux étudiants de médecine de l’université de Californie ont mis au point un ordinateur qui analyse la rotation des roues de roulette. Ils ont fait le tours des casino de la ville en se munissant de ce joujou qui leur a permis de faire 144% de rendement sur leur pari avant d’être appréhendés. Une autre histoire qui date de l’an 2000 lorsque le trio Jose Vigoa, Luis Suarez et Oscar Sanchez jouait à l’Ocean 11 lorsqu’ils ont tenté le braquage du Bellagio pour mettre la main sur 160 000$ mais la vidéo surveillance a permet de reconnaitre Vigoa un ancien voleur de banque qui figurait sans masque sur la vidéo.

Sauf que les braquage ne viennent pas toujours de l’extérieur parfois ce sont les employés qui s’adonnent à l’exercice la preuve le cas du Casino Soboba où travaillaient Alan Aguilera et Roland Luda Ramos qui ont ligoté et bâillonné leurs collègues de travail avant de braquer la salle des coffres totalisant la somme de 1,5 millions $ mais les deux voleurs ont été intercepté à l’aéroport de Los Angeles.

Ces histoires de braquages du même genre se produisent dans le monde entier ce qui a poussé les casinos à se doter des meilleurs systèmes de sécurité avec détecteur de métal, caméras de surveillance plantés dans des points stratégiques, des vigiles, des policiers en civil, un rigoureux triage à l’entrée des établissements entre autres. Alors que les tournois les plus prestigieux sont bloqués pour limiter la circulation de personnes lorsque les jeux sont encours. Enfin toutes les mesures sont bonnes pour parer à d’éventuels vols et assurer la sécurité des joueurs et des employés.