Astuces Bonus, infos conseils : le monde du casino Gratuit

jeux en ligne : le Royaume Uni vise les opérateurs iGaming offshore

Le Chancelier de l’Échiquier,George Osborne, a utilisé son discours sur le budget hier pour annoncer que le gouvernement envisage de modifier les règles en matière de jeux à distance en mettant en œuvre un point de taxe à la consommation.

La proposition, qui doit encore être entièrement exposée, verrait les paris en ligne taxés au point de consommation plutôt que sur le point de l’offre telle qu’elle est à l’heure actuelle et est destinée à capturer le droit des opérateurs offshore prenant des paris des parieurs du Royaume-Uni.

« Le régime de droits actuel pour le jeu à distance mis en place par le gouvernement précédent a été prélevé sur un ‘une base de lieu d’approvisionnement, dit Osborne à la Chambre des Communes le mercredi.

« Cela autorise les opérateurs à l’étranger de l’éviter largement et une grande partie de l’industrie se sont, par conséquent, délocalisés. Quatre-vingt dix pour cent des jeux en ligne consommés par nos citoyens sont maintenant fourni de l’extérieur du Royaume-Uni et les autres opérations au Royaume-Uni sont sous pression pour partir.

« Ce n’est clairement pas juste et pas un moyen judicieux de soutenir l’emploi en Grande-Bretagne. Donc, nous avons l’intention d’introduire un régime fiscal basé sur le lieu de consommation, où le client est basé, non la société. »

Il est maintenant prévu que le Trésor de Sa Majesté va bientôt commencer une période de consultation sur la façon de mettre en œuvre le plan d’Osborne avec le gouvernement devant annoncer le nouveau taux de droits à distance soit dans le compte financier de l’automne ou dans le budget de l’année prochaine.

Osborne a également utilisé le discours d’hier pour révéler que le gouvernement prévoit d’augmenter le taux de l’accise sur les machines jouées dans les salles de paris à 20 pour cent des recettes nettes.

Bien que plus que des études suggérées était nécessaire pour le gouvernement d’atteindre une position fiscalement neutre, ce taux remplacera le droit de licence de la machine d’attractions et la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) déjà acquittée par les opérateurs de boutique de paris.

« Le traitement de la TVA des machines de jeu est constamment remis en question par les opérateurs dans les tribunaux», a déclaré Osborne.

« Donc, je vais vous présenter un nouveau droit de machine de jeux avec un taux standard de 20 pour cent et un taux plus faible pour les faibles enjeux et des machines à récompenses de cinq pour cent des recettes nettes.

Enfin, Osborne a déclaré que le gouvernement va introduire la double imposition pour les jeux à distance à partir du mois prochain.

«Ces modifications créeront un jeu plus équitables et protégera les emplois ici», a déclaré Osborne.

Articles à découvrir