Get Adobe Flash player

Chiffres d’affaires des casinos français en Baisse

L'exercice 2008/2009 des casinos français s'est achevé sur un nouveau recul du produit brut des jeux de 8,19%, selon le classement officiel établi par le ministère de l'Intérieur. Les 197 établissements ont réalisé au total un PBJ de 2.344.783.932 euros, contre 2.553.898.476 euros un an plus tôt. L'exercice 2007/2008 affichait déjà un recul de 8,4%.

Tous les acteurs sont touchés par cette baisse. Et l'arrivée des jackpots progressifs n'a pas permis d'enrayer cette tendance baissière, puisque les machines à sous sont en recul de près de 9,3%. Seule bonne nouvelle à la lecture de ces chiffres, la progression de 6,3% des jeux de table, qui ont représenté en 2008/2009 un montant de 193.627.918 euros. Depuis plusieurs exercices, grâce notamment à l'arrivée de nouveaux jeux comme le Texas hold'em poker, les jeux de table ne cessent de monter en puissance. Pas suffisamment toutefois pour permettre aux casinos d'inverser la tendance. Le PBJ des jeux traditionnels ne représente en effet que 8,26% du PBJ global.

Peu de changement pour le Top dix. Enghien est toujours largement premier, avec un PBJ de près de trois fois supérieur à celui de son suivant immédiat, Charbonnières. Aix-en-Provence est troisième devant Amnéville, Deauville et Saint-Amand les Eaux. Bordeaux passe de la 9e à la 7e place, devant le Ruhl de Nice et Cassis, qui reculent chacun d'un rang. Forges-les-Eaux est dixième.

En fin de classement, Bagnols-les-Bains est 195e, avec un PBJ de 711.554 euros,devant Le Lydia de Port Barcarès (682.000 euros) et Vernet-les-Bains, 197e et dernier, avec 374.438 euros.

Le point par groupes

Premier groupe en terme de PBJ ( 775.393.357 euros) Lucien Barrière est en recul de 3,4%. Un chiffre toutefois à pondérer car si l'on exclut Blotzheim, qui a ouvert durant cet exercice, le recul, à périmètre constant, soit 34 casinos, est de 5,99%. Cinq établissements progressent. Enghien-les-Bains avec un PBJ de 153.575.321 euros gagne 3,03%, grâce à l'arrivée de nouvelles machines notamment, et une forte progression des JT, en dépit d'une année négative pour la roulette française. Toulouse, enfin dans ses murs définitifs, affiche une hausse de 9,31%, mais le PBJ est en retrait des prévisions, avec 34.499.121 euros. Lille, toujours dans ses locaux provisoires, progresse de 53,22%, avec un PBJ de 17.416.028 euros. L'installation début février dans des locaux définitifs devrait donner un coup de fouet à son PBJ. Coté baisse, Chamonix est le plus affecté (-18,23%). Deauville perd 10,83% de son PBJ en un an, mais reste le 5e casino français avec un PBJ de presque 44 millions d'euros.

Le groupe Partouche, premier groupe français en nombre d'établissements (46) avec un PBJ de 621.563.352 euros, affiche un recul de 12,53%. Un seul de ses casinos, le Palm Beach de Cannes (Alpes-Maritimes) affiche un progression de son produit brut des jeux (+8,45%). Charbonnières (Rhône) est en recul de 10,95%, le Pasino d'Aix-en-Provence, de 9,9%. Si l'on excepte le cas de Barcarès-Le Lydia, qui recule de 73,88% en étant devenu un établissement saisonnier, les plus fortes chutes sont à l'actif de Beaulieu-sur-Mer (-43,12%) et Le Palais de la Méditerranée, à Nice (-29,55%).

Le groupe Tranchant (16 casinos) affiche un PBJ de 196.112.181 euros, en recul de 9,08%. Le navire amiral du groupe, Amnéville, connaît une baisse de 12,55%, avec un PBJ de 43.953.042 euros. Il reste quand même à la 4e place du classement et son déménagement dans des locaux neufs et plus spacieux avec donc plus de machines en avril devrait lui permettre de progresser à nouveau. C'est le casino d'Yport qui subit la plus forte baisse, -17,5%, à un peu moins de 5 millions d'euros. Côté hausse, le casino de Cagnes-sur-Mer, qui a déménagé sur les hauteurs de la commune lors de l'été 2009, en profite pour afficher aussi une progression de 9,60% de son PBJ.

Joagroupe, avec ses 20 établissements, est quatrième en terme de PBJ, avec 196.049.772 euros. Il recule de 12,3%. Le premier de ses casinos, Antibes, connait une baisse de 15,90%, avec un PBJ de 23.702.540 euros. C'est le casino d'Argelès-Plage qui connait le plus sévère recul (-44,07%) en raison d'une fermeture pour travaux qui l'a privé de 5 mois d'activité, derrière Le Boulou (-33,21%), notamment pour ce dernier en raison d'une année négative à la roulette française (-406.268 euros) et la roulette anglaise (-233.349 euros).

Les établissements antillais de la Cogit n'ont pas échappé à la baisse générale. Le PBJ du groupe (9 casinos) affiche un recul de 11,1% à 99.309.470 euros. Gosier est en recul de 15,49%, Schoelcher de 18,09%. Les cinq casinos hexagonaux de la Cogit sont également en négatif.

Le groupe Emeraude (8 casinos) connait une baisse plus limitée. Avec un PBJ de 62.436.537 euros, le recul est de 4,12%. Un seul établissement, Fécamp, progresse avec un PBJ de +7,85%.

Les sept établissements de Vikings Casinos sont globalement en retrait de 5,71%, avec un PBJ de 40.104.877 euros. Vittel et Houlgate progressent respectivement de 0,97 et 0,71%. Castera-Verduzan chute de 14,99%.

Arev Finance compte six casinos qui affichent une baisse de 10,70% avec un PBJ de 17.465.859 euros. Le Mont Dore est celui qui s'en sort le mieux, avec un petit recul de 2,44%.

Le PBJ de la Financière Royal Resort recule de 8,56% avec 43.353.473 euros. Les trois établissements du groupe sont à la baisse, limitée pour Mandelieu (-1,85%), importante pour Megève (-19,77%).

Pour les trois casinos de la SFC, le recul est de 11,35%, avec un PBJ de 14.861.853 euros. Gruissan recule de 9,98%, Châtel -Guyon de 13,97%.

La Socodem, qui possède les casinos de Gujan-Mestras et Lacaune, affiche une belle hausse de 9,22%. Lacaune recule de 19,52% et c'est donc l'envolée pour Gujan-Mestras avec une belle progression de 20,37% pour un PBJ de 6.790.227 euros. Omnium Casinos enregistre une baisse de 5,06%, Salies du Salat limitant son recul à 2,09%. Quant à TH Finance, Hendaye affiche pour son PBJ -3,08% et Hossegor -16,96%

Enfin, les indépendants représentent un PBJ de 246.152.241 euros, soit une baisse de 7,22%.

Laisser un commentaire